19oct. 2018

Démission de Monsieur Olivier de La Ferté

Bonjour,

Lors du dernier conseil municipal du 18 octobre 2018, monsieur Olivier de La Ferté a présenté sa démission au Maire, ci-dessous la lettre qu'il a rédigée pour en détailler les raisons :

Lire la suite...

19oct. 2018

Dotation subvention à l'UCIA de BALLAN-MIRÉ

Consiel Municipal du 18 octobre 2018, subvention à l’union commerciale de Ballan

Lire la suite...

07avr. 2018

VABM vote contre le budget de la majorité

Pour la première fois depuis 2014, nous avons décidé de voter contre le budget proposé par la majorité.

En voici les raisons :

Monsieur le Maire, Mesdames et Messieurs les conseillers municipaux de la majorité

Le groupe « Vivre à Ballan Miré » a voté le budget que vous avez proposé chaque année depuis le début de votre mandat. En effet vos choix répondaient à nos principales préoccupations :

- diminuer la dette de la commune

- agir pour améliorer la voirie de façon déterminée et substantielle

- maintenir la masse salariale à un niveau raisonnable.

Pour ce qui concerne ce dernier point, nous actons que l’augmentation constatée correspond à des obligations qui ne dépendent pas de vos choix. Néanmoins le transfert de compétences vers la métropole devrait permettre que des personnels ne soient plus à la charge de la commune … à quand la diminution des charges de personnel ?

Pour ce qui concerne la voirie, le transfert vers la métropole dans ce domaine rend l’analyse à notre point de vue nettement plus difficile.

De fait depuis 2014 les dépenses de voiries ont été importantes. Même si pour une part, à notre avis bien trop grande, elles ont été consacrées à une opération que vous avez vous-même caractérisée par le terme « de prestige », l’aménagement de la place du 11 novembre. Les ballanais ne peuvent que constater que le résultat est assez critiquable, surtout en rapport avec le cout pour la commune. Néanmoins tous les autres travaux, qui auraient sans doute pu être mieux répartis dans le temps et dans l’espace pour limiter les conséquences pour les usagers, sont globalement utiles et satisfaisants.

Par contre dans ce budget que vous nous présentez, la part voirie apparait très réduite, 128000 euros, mais l’attribution de compensation à la métropole pour 420500 ne dit pas grand-chose des réalités d’actions prévues en dehors de la rue du point du jour et de la chataigneraie. Or c’est un point fort de préoccupation des ballanais, et de fait au service de tous.

Pour ce qui concerne le remboursement de la dette, vous freinez considérablement l’effort de diminution alors que son encourt par habitant demeure encore très supérieur à la moyenne nationale pour une même strate de commune (1284 au lieu de 900).

Page 34 un emprunt de 812000 euros, et en remboursement page 36 de 912000 euros …  Si encore cela correspondait à une priorité d’investissement au service de tous les ballanais … mais justement, que ce soient le choix du terrain synthétique ou, pour une moindre mesure, l’acquisition d’actions dans le golf, nous n’y voyons certainement pas un intérêt collectif à la hauteur.

Si on retire les subventions liées au terrain synthétique, force est de constater une importante diminution des investissements.

En outre nous estimons que la construction d’une salle de raquettes, déjà dans les projets du mandat précédent et largement soutenu par les associations concernées et donc par tous les usagers potentiels, aurait du être une priorité, d’autant plus que son cout pour la commune est bien moindre que le projet du terrain synthétique. (à l’époque, le choix de l’espace culturel avait paru à juste titre prioritaire dans la demande d’intérêt communautaire)

Pour ce qui concerne le terrain de golf, nous sommes totalement opposés à un tel choix, et votre argumentaire au sujet d’une protection de ce patrimoine ballanais ne tient pas puisque ce terrain est déjà totalement protégé par le PLU

Nous notons aussi que la diminution du budget du CCAS, justifiée par la non dépense de la totalité des budgets précédents, ne peut occulter que devant les nombreuses difficultés rencontrées par certains citoyens dans les domaines de compétences du CCAS devraient être pris en compte et donner lieu à des projets qui sauraient alors avec pertinence utiliser le budget et même justifier son augmentation dans une période particulièrement difficile.

Une autre remarque, évidemment moindre mais non moins importante à nos yeux, depuis l’année dernière la commune n’a accueilli ni apprenti ni service civique. Dans l’effort collectif qui doit être fait pour la formation des jeunes et leur insertion professionnelle, nous regrettons que la commune de Ballan-Miré ne soit particulièrement pas un modèle.

En conclusion nous ne pouvons que constater que le budget des dépenses d’équipement réellement au service des ballanais est en baisse de 639000 euros du fait de ce choix fort critiquable d’une pelouse synthétique et pour toutes les raisons que je viens d’évoquer nous voterons contre votre budget primitif 2018.